Assistante ménagère : un métier en manque de reconnaissance

Le métier d’assistante ménagère est à la fois complexe et éprouvant.

  • Complexe parce qu’il faut dans ce métier conjuguer la technicité et le sens de l’organisation,
  • Éprouvant parce qu’il s’agit d’un métier de précision mais aussi physique et donc fatiguant. S’ajoute à cela la nécessité d’avoir de bonnes capacités d’adaptation pour travailler dans des environnements de clientèle très divers.

Et pourtant, ces métiers manquent de reconnaissance : ils sont souvent jugés précaires et réputés à tort accessibles à tous sans difficultés. De plus, le métier d’assistante ménagère souffre d’une image peu valorisante.

Une nouvelle vision du métier d’assistante ménagère

Cléyade a toujours souhaité changer cette vision et donner une image positive de ces métiers. Cela passe par des réponses concrètes sur les problèmes d’organisation du travail, de rémunérations ou de perspective d’évolution.

Un des points majeurs est d’offrir une stabilité aux intervenants à domicile en pratiquant des embauches systématiques en CDI. Un autre effort fait par Cléyade est de proposer le plus possible, avec l’accord bien sûr des intervenants, des postes à temps plein.

Cléyade a aussi crée son propre organisme de formation (IFC) afin de préparer au mieux les assistantes ménagères à leur métier. Après une formation initiale, l’intervenante bénéfice ensuite de formations de perfectionnement tout au long de son parcours dans le Groupe sur des thématiques précises.

L’objectif de ces formations est d’accompagner l’assistante ménagère dans le développement de ses compétences, avec une réelle volonté de professionnalisation.

L’évolution professionnelle par promotion interne est aussi une volonté d’entreprise. Cléyade a ainsi permis à plusieurs assistantes ména­gères d’évoluer vers le poste de gouvernante.

Ainsi, depuis sa création, Cléyade souhaite donner une meilleure image du métier d’assistante ménagère, aussi bien pour cette dernière que pour ses proches.

Cléyade souhaite avoir des assistantes ménagères fières de leur métier.

LEAVE A COMMENT